Victime d’accident de la route : l’assistance d’un avocat à Tours et Chinon

Vous êtes blessé et traumatisé, ainsi que votre famille, Maître Christophe Georges est présent à vos côtés tout au long de la procédure d’indemnisation.

La victime d’un accident de la circulation peut agir sur le plan pénal en cas d’infraction, mais aussi sur le plan civil, la réparation du préjudice n’étant pas nécessairement liée à une faute grave ou volontaire d’un tiers. Vous ou un proche êtes victime d’un accident de la circulation ? Il faut pourtant vous défendre, sachant que votre assureur ou l’assureur adverse ne seront pas forcément à votre écoute, et que vous n’aurez pas un conseil personnalisé.
En effet, un sinistre se résout en paiement de sommes d’argent, et attribution de services (aide à la personne, etc.).

Or un assureur de la victime un jour sera l’assureur de l’auteur de l’accident un autre jour, les assurances directement concernées n’ont aucun intérêt à faire de la surenchère… Vous pouvez, si vous possédez une assurance de protection juridique, faire prendre en charge par celle-ci une partie du coût de la procédure : frais d’huissier, frais d’expertise, et l’assurance participera partiellement aux frais d’avocat.

En effet, une convention d’honoraires doit être souscrite avec l’avocat, pour prévoir les honoraires forfaitaires à la charge du client, ceux pris en charge éventuellement par l’assurance ainsi qu’un honoraire de résultat s’il est opportun. De plus, si vous êtes en face d’un conducteur non assuré, c’est l’État, par l’intermédiaire du Fonds de garantie automobile, qui prend le relais, après saisine de la CIVI.

Plus l’accident est grave, plus les conséquences financières sont importantes, et plus le travail de l’avocat qui va négocier les provisions et la liquidation du préjudice corporel est primordial. Il faut organiser des expertises médicales, rassembler toutes les informations de nature à permettre l’indemnisation du préjudice. Ce soutien va durer parfois plusieurs années, d’où la nécessité de bien choisir son avocat : la relation de confiance doit primer. Un protocole d’indemnisation finalise l’accord trouvé avec l’assurance, ou, à défaut, c’est alors le Tribunal ou la Cour qui tranche.

Maître Christophe Georges est assisté dans sa tâche par des médecins partenaires, et intervient essentiellement pour les victimes d’accident. Il en va de même pour les victimes de faute ou d’aléa médical. Tout comme pour les affaires relevant du droit de la famille, du droit des successions ou encore du droit du travail, nos avocats sont à votre écoute pour monter un dossier complet afin d’obtenir les réparations du préjudice subi.

Vous êtes déjà une victime, touchée dans votre chair, traumatisée, perdue : sachez que l’avocat n’est pas obligatoire et qu’il ne vous sera pas proposé par la justice, alors qu’au contraire l’auteur de l’accident, lui, se verra proposer systématiquement un avocat.

Il vous faut donc absolument un avocat pour vous défendre et vous protéger et que vous ayez les mêmes droits que votre adversaire.

légifrance logo

Découvrez l’intégralité des textes de loi

Le cabinet d’avocats Arguments établit systématiquement une convention d’honoraires dès lors qu’un tribunal est saisi, et ce, avec des honoraires forfaitaires et éventuellement de résultat.

Le taux horaire de facturation est de 200 € HT lorsqu’il n’y a pas d’honoraire forfaitaire.

Le cabinet Arguments accepte l’aide juridictionnelle en fonction du type de dossier.

photo maître

Demande d’indemnisation des accidents de la circulation : dommages corporels

Si vous avez été victime d’un accident de la circulation ou que cela concerne l’un de vos proches, nous pouvons vous défendre. Il se trouve que votre assureur ou l’assureur adverse ne sera pas forcément à votre écoute, et que vous n’aurez pas de conseil personnalisé. Sur ce point, nos avocats pourront prendre en compte l’ensemble des éléments de votre dossier. En effet, un sinistre se résout notamment financièrement, et aussi la plupart du temps en demande d’attribution de services tels que les prestations d’aide à la personne, le remboursement de frais médicaux non pris en charge ou encore des équipements pour l’accès à la maison (rampe d’accès par exemple). Sachez que l’assureur de la victime peut également être l’assureur de l’auteur de l’accident sur un autre dossier : les compagnies d’assurances concernées n’ont donc aucun intérêt à se surpasser… C’est pourquoi, en tant qu’avocats désignés pour votre défense, nous remplissons un rôle d’implication important sans lequel vous n’obtiendriez sans doute aucune réparation, de quelque sorte que ce soit.

Qui va indemniser votre préjudice ?

Si vous bénéficiez d’une assurance de protection juridique – ce qui peut être le cas dans l’un de vos contrats d’assurance souscrits auprès de votre compagnie d’assurances –, nous pourrons alors demander la prise en charge par celle-ci d’une partie du coût de la procédure. Ainsi, cela permet de couvrir les frais d’huissier, les frais d’expertise ou d’autres frais induits par l’accident de la circulation… La compagnie d’assurances est alors sollicitée pour régler partiellement vos frais d’avocat. Une convention d’honoraires sera établie entre vous et Maître Christophe Georges du Cabinet ARGUMENTS, pour prévoir les honoraires forfaitaires restant à votre charge. De plus, si vous êtes en face d’un conducteur non assuré, c’est l’État, par l’intermédiaire du Fonds de garantie, qui prend le relais. Plus l’accident est grave, plus les conséquences financières sont conséquentes et plus le travail de négociation de l’avocat est primordial pour établir la demande de provisions et la liquidation du préjudice corporel. Sachez que nous faisons appel également à des médecins partenaires, et nous intervenons essentiellement pour les victimes d’accident.